Jiyu Ippon Kumité

–> Voir exemple Jyu Ippon Kumite – 1er dan en vidéo

–> Voir exemple Jyu Ippon Kumite – 2e dan en vidéo

Les 3 attaques sont choisies par le jury parmi la liste suivante :

  • Oï Zuki
  • Mae Geri
  • Mawashi Geri
  • Yoko Geri
  • Gyaku Zuki
  • Maete Zuki

Après chaque attaque, les candidats reprennent la position Hachi ji Dachi.

Pour les examens de 1er Dan, la technique et son niveau sont annoncés par Tori. Pour le 2ème Dan, Tori annonce uniquement le niveau de l’attaque. Au-delà du  2ème Dan, Tori ne fait aucune annonce. L’attaquant (Tori) et le défenseur (Uke) sont désignés d’avance. L’exercice se déroule de la manière suivante :

Tori et Uke se placent à une distance de 3 mètres, après s’être salués, ils prennent la position Hachi Ji Dachi. Au commandement Hajimé lancé par un des membres du jury, ils se mettent en garde et commencent le combat. Tori doit rechercher une opportunité pour attaquer et Uke doit adapter sa réaction.

Le nombre d’attaques, fixé par le jury, peut varier entre trois et six. Du 1er au 4ème Dan, Tori et Uke reviennent en position hachi ji achi après chaque échange. A partir du 5ème Dan, Tori et Uke restent en garde après chaque échange et reprennent leur Maaï. L’exercice terminé, ils se saluent et inversent les rôles.

MAAÏ : distance (MA) qui nous unit (AI) à notre adversaire et qui régente le combat. C’est la distance spatio-temporelle qui détermine l’action. Lorsque la distance qui sépare les adversaires diminue de telle sorte qu’elle fragilise la situation, cela déclenche l’attaque ou la contre-attaque.

Critères de notation :

Ils sont plus ou moins identiques au Kihon Ippon Kumité et sont basés notamment sur les éléments suivants :

  • Aisance dans les déplacements : ces déplacements ne sont pas des sautillements à l’instar des pratiques de combat, mais des déplacements permettant au jury de juger la maîtrise de MAAÏ de chacun des combattants. Ces déplacements utilisés sont des déplacements de base tel que : Yori Ashi, Tsugi Ashi, Ayumi Ashi, etc.
  • Puissance et détermination des attaques et des défenses.
  • Stabilité et équilibre dans l’attaque et la contre-attaque.
  • Maîtrise et précision des techniques.
  • Tori ne doit pas s’approcher trop près de Uke pour déclencher son attaque. Une distance trop réduite autoriserait Uke à contrer et ceci même si Tori n’a pas encore attaqué
  • Uke ne doit pas refuser le combat en reculant systématiquement ou en prenant une garde telle que l’attaque soit difficile à réaliser.
  • Les défenses et les contre-attaques doivent démontrer la maîtrise par les candidats de deux notions fondamentales du karaté : Go no Sen et Sen non Sen.
  • Recherche de l’opportunité
  • Kimé (esprit de décision, précision et efficacité extrême)
  • Zanshin (vacuité mentale et concentration). La concentration doit être maintenue durant tout l’exercice, et avec la même intensité aussi bien avant qu’après l’attaque (ou la défense).

 

 

Publicités